Melons d’eau

Le plus gros melon d’eau à avoir été récolté pesait 121 kg.
Les melons d’eau peuvent être tachetés ou rayés et leur taille varie de très petite à énorme!
Le record du monde d’une compétition de crachage de pépins de pastèque fut établi en 1989 et était de 21 mètres.
Plantez les melons d’eau alors que tout risque de gel est écarté.
Les melons d’eau ont des fleurs mâles et des fleurs femelles et ont donc besoin des abeilles pour assurer leur pollinisation.
Melon d’eau et été : un mariage parfait!
Les melons d’eau sans pépin contiennent tout de même de petites enveloppes de graines qui peuvent être avalées sans danger.
Laissez aller votre imagination : il est facile de façonner de jolies formes dans un melon d’eau.

Été et melon d’eau vont de pair. Il s’agit certainement du fruit de saison le plus populaireaucun barbeque ou pique-nique et aucune sortie à la plage ou réception extérieure n’est complète sans lui!

 

Ce délicieux fruit sucré et juteux est riche en antioxydants et est une des meilleures façons de se rafraîchir pendant les chaudes journées d’été. Étonnamment, toutes les parties du melon d’eau sont comestibles. Son écorce est bien plus qu’un simple support pour sa chair juteuse ou qu’un récipient que l’on évide pour en faire un bol à punch. Elle peut aussi être marinée et utilisée en relish, en salsa, en conserve et dans les chutneys. Même les pépins se mangent!

   

Le melon d’eau est originaire des déserts de l’Afrique du Sud il existe toujours à l’état indigène. Connu sous le nom de melon de Tsamma, cet ancêtre du fruit que l’on connaît aujourd’hui est résilient et tolérant à la sécheresse. Il est particulièrement prisé dans la région du Kalahari pour sa capacité à conserver l’eau et les tribus locales s’en servent lors des traversées du désert. Il est plus petit que la plupart des variétés modernes, blanc, et sa saveur prononcée s’apparente à celle de l’écorce de nos melons.

 

Cultivées depuis plus de 1000 ans, des pépins de melon d’eau ont été retrouvées dans la tombe du roi Tut, enterré il y a plus de 5000 ans. Au tournant du 10e siècle le melon d’eau fait son apparition en Chine qui en est aujourd’hui le premier producteur mondial

 

Les melons d’eau font partie de la famille des Cucurbitaceae ce qui en fait des proches parents des courges, des citrouilles et des concombres. Fait amusant: les botanistes les classent comme des baies ou pepos qui signifie baie à écorce dure et chair pulpeuse.

 

Les variétés de melon d’eau se déclinent ainsi: Mini, Picnic, sans pépins, Icebox et coloré à chair jaune ou orange.

 

Types de melons d’eau:
Il existe plus de 1200 variétés de melons d’eau à travers le monde de toutes tailles, formes et couleurs. L’écorce peut être unie, rayée ou tachetée dans des teintes de vert, jaune ou blanc. Alors que la chair de la plupart est rouge, il en existe aussi à chair orange, jaune et même blanche.

  

Les melons d’eau sont généralement répartis en cinq grands types: mini, Icebox, Picnic, sans pépins et à chair jaune ou orange.

 

Mini  Les variétés de melons de cette catégorie sont de petite taille et les fruits peuvent peser aussi peu que 2 kg. Petits et plutôt compacts, les plants se cultivent très bien en contenant avec treillis. On qualifie aussi ces petites merveilles de «portion individuelle». Que ne vont-ils pas chercher! Il n’y a qu’une façon de les décrire: rouges, croquants et juteux, sans oublier tout à fait délicieux

 

Icebox Ces variétés ont été introduites pour la première fois il y a plus de 50 ans. Leur taille était idéale pour une conservation au réfrigérateur. Parfaites pour une famille peu nombreuse, ces variétés produisent des fruits pesant entre 2,5 et 7 kg. Sucrés et raffraîchissants, ils disparaissent vite aussitôt récoltés! Recherchez les variétés Sugar Baby et Tiger Baby.

 

Picnic Il s’agit des variétés de grande taille les plus courantes dont les fruits d’un poids variant de 6 à 20 kg peuvent nourrir une foule! Un melon Picnic vous fournira amplement de quoi vous rassasier et il en restera encore pour un concours du plus gros mangeur de melon! Recherchez les variétés telles que Crimson Sweet, un gros melon rond au goût de miel qui atteint de 6 à 16 kg; Jubilee, un géant parmi les géants dont le poids varie de 8 à 20 kg; ainsi que les variétés oblongues de type «All Sweet» très sucrées et d’un poids variant de 8 à 13 kg.

  

Sans pépins La chair de ces variété peut être rouge, orange ou jaune. Même s’ils n’ont pas de gros pépins noirs, ils contiennent tout de même des petites enveloppes de semence, blanches, qu’on peut avaler sans danger. Les variétés sans pépins sont de taille moyenne avec des fruits pesant entre 4 et 8 kg.

 

Colorés à chair jaune ou orange Ces melons sont une variation du melon standard rouge. Ces variétés rondes dont le poids varie de 4 à 13 kg vont définitivement retenir l’attention de vos invités! Alors que de l’extérieur il ne peut être différencié des melons rouges, c’est une fois ouverts qu’ils révèlent toute une surprise! La chair jaune à orange n’est que le premier indice que l’on a affaire à quelque chose de très différent, ce que le goût ne fait que confirmer: ces melons sont généralement bien plus sucrés que leurs cousins rouges. Essayez les variétés Yellow Crimson, Yellow Baby ou Yellow Doll.

  

Les melons requièrent beaucoup de soleil et d’espace.

 

1,2,3, partez!
La culture des melons d’eau est très facile. Ces plantes grimpantes de climat chaud requièrent au moins 8 heure de soleil par jour et de 20 à 50 mm d’eau par semaine – choisissez un endroit très ensoleillé à portée du boyau d’arrosage. Plantez tôt, mais après que tout risque de gel soit écarté, afin d’avoir une saison de croissance suffisamment longue pour obtenir des fruits website de première qualité. Sélectionnez avec soin des variétés qui ont fait leurs preuve sous votre climat. Les melons exigent environ 3 mois de bonne chaleur. 

 

Les melons préfèrent un sol meuble, sableux et fertile. Ils détestent avoir les pieds dans l’eau, un bon drainage est donc essentiel. La meilleure façon de les cultiver est en bacs surélevés ou plantés sur des buttes de 30 cm de hauteur composées de bonne terre et de compost.

   

Conseils d’entretien:
Situés dans un environnement adéquat et avec les soins appropriés les tiges de melon peuvent croître de 2,5 m par mois. Si les abeilles sont au rendez-vous, une tige peut produire 2 ou 3 melons – les variétés plus compactes produisent plus de fruits par tige que les grandes variétés.

 

Plantation: Les melons d’eau sont généralement plantés par deux sur des buttes espacées de 2,5 à 4 mètres. Les plants auront ainsi amplement d’espace pour se développer, les pollinisateurs pour travailler et la circulation d’air sera adéquate entre les plants.

 

Arrosage: Les plants de melon nécessitent un sol constamment humide. Il est préférable d’arroser plus longtemps et profondément mais moins souvent que peu et souvent. Une fois que les fleurs ont éclos, un arrosage aux trois jours est recommandé. Le meilleur moment pour arroser est le milieu du jour pour laisser le temps aux fleurs de s’ouvrir et aux pollinisateurs de les visiter en début de journée. Évitez d’arroser le dessus des plants pour prévenir l’apparition de maladies fongiques. 

 

Un arrosage adéquat est crucial entre la floraison et la récolte pour éviter d’avoir des fruits malformés et trop petits en fin de saison.

 

Vous saurez que votre melon d’eau est mûr lorsque les vrilles brunissent. 

 

Paillage: Appliquer 5 à 7,5 cm de paillis permettra de conserver l’humidité du sol. Additionné de compost, le paillis apportera aussi des nutriments aux plantes. Il est préférable de laisser un espace vide entre les tiges de la plantule et le paillis. Le paillis permettra aux fruits de se développer sur une surface propre et exempte de mauvaises herbes. 

 

Fertilisation: Les melons d’eau sont très gourmands, utilisant beaucoup d’éléments nutritifs pour croître en largeur et en force. Un engrais à haute teneur en azote permettra un bon démarrage. À la floraison fournissez-leur une bonne dose de potassium pour aider à la bonne formation des fruits. Choisissez un engrais spécialement conçu pour les légumes et suivez bien les instructions sur l’emballage. 

 

Taille: Lorsque les tiges atteigent 4 mètres de longueur, coupez l’extrémité pour stimuler la ramification.

  

Récolte:

Les melons ne continuent pas de mûrir après la cueillette, il est donc important d’attendre la pleine maturité avant la récolte. Voici quelques signes indiquant que vos melons sont prêts à être récoltés: 

 

• Les vrilles brunissent et se dessèchent.
• Frappez le melon – vous devriez entendre un bruit sourd.
• Le côté du melon qui repose sur le sol passera de blanc à jaune pâle.
• Les melons bien mûrs dégagent un doux arôme au point d’attache du pétiole.
 

Pendant la semaine précédant la récolte, alors que les melons ont atteint une bonne grosseur, réduisez l’arrosage afin de concentrer les sucres. 

 

Plantes compagnes

Profitez des plantes qui poussent bien avec les melons afin d’éloigner les ravageurs, de rehausser la saveur, d'encourager la croissance et de produire des plants plus sains. Les plantes suivantes sont de bons choix:

 

Les capucines attirent les pucerons loin du melon alors que l’origan les découragent.

Les radis repoussent le scarabée du concombre, qui peuvent se nourri du melon.

 

Les capucines font de bonnes compagnes pour les melons d’eau en décourageant certains ravageurs de s’approcher.

 

Plusieurs plantes comestibles accompagnent bien le melon d’eau, ce qui permet d’utiliser l’espace à son plein potentiel. Quelques points à retenir:

 

Le maïs protège les tiges et les fruits contre le vent
Les tournesols attirent les pollinisateurs et peuvent aussi servir de brise-vent.
Les citrouilles et les courges demandent sensiblement les même conditions de culture.

 

Résolution de problèmes:
Les melons d’eau n’ont généralement pas de problème reconnu, mais les conditions de culture ne sont pas toujours adéquates et Mère nature peut leur en faire voir de toutes les couleurs!

 

Les plantes qui produisent peu de fruits mais un feuillage abondant sont probablement plantés trop près l’un de l’autre. La circulation de l’air est insuffisante et la pollinisation en souffre.

 

Si les fleurs se flétrissent sans former de fruits, la pollinisation fait défaut et il est temps d’avoir une conversation sérieuse avec vos abeilles. Si cette solution ne fonctionne pas (!), prenez les choses en main et effectuez la pollinisation vous-mêmes: à l’aide d’un petit pinceau, récoltez délicatement le pollen d’une fleur mâle et déposez-la sur le pistil de la fleur femelle. Vous reconnaîtrez les fleurs femelles au renflement à la base de la fleur.

 

Le feuillage est très sensible à la moisissure lorsque les conditions atmosphériques sont humides. L’humidité sur les feuilles mouillées encourage la propagation de maladies fongiques qui recouvrent la feuille d’une poudre blanche. Afin de prévenir ce problème, arrosez les plants à leur base ou utilisez des boyaux perforés. Évitez d’utiliser des gicleurs automatiques et d’arroser en surface du feuillage.

 

Les températures élevées, un sol sec ou des carences peuvent causer une difformité des fruits et un goût amer. Pour éviter ces désagréments, utilisez du paillis, arrosez adéquatement et n’oubliez pas de fertiliser vos plants!
 

Combinez melon, menthe et feta pour une salade estivale très rafraîchissante!

Ce qu’il faut savoir...

Bienfaits pour la santé
Les melons constituent une excellente source de vitamies A et C. Ils contiennent de plus des teneurs en beta-carotène et en lycopène élevées, ce dernier étant un important antioxydant. Il ne contiennent que très peu de gras et aucun cholestérol.

 

Avec seulement 6 % de sucre et 92 % d’eau, les melons d’eau sont une collation faible en calorie et savoureuse.

 

Entreposage:

Aussitôt après la récolte, les melon d’eau devraient être lavés et conservés à la température de la pièce. Ils se conserveront de deux à trois semaines s’ils sont gardés dans un endroit frais, humide mais non réfrigéré.

 

Vous voudrez réfrigérer le melon juste avant de le servir, mais une réfrigération de longue durée lui fera perdre sa saveur après quelques jours.

 

Un melon congelé deviendra farineux et pâteux.

 

Cuisson
Le premier livre de cuisine publié aux États-Unis en 1776 contenait une recette d’écorce de melon marinée.

 

Quelques faits amusants

Le 3 du mois d’août est la journée nationale du melon aux États-Unis.

 

Le melon d’eau le plus lourd du monde jamais récolté pesait 121 kg!

 

Le record du monde d’une compétition de crachage de pépins de pastèque fut établi en 1989 et était de 21 mètres.

 

Les premiers explorateurs utilisaient les melons comme gourde pour transporter l’eau.

 

Des fermiers Japonais ont trouvé une façon de cultiver des melons carrés afin de faciliter l’entreprosage et le transport. Il fallait y penser: les melons sont placés dans des contenants transparents et prennent la forme du récipient en grandissant.

 

Avez-vous déjà entendu parler de la neige melon d’eau que l’on trouve dans la Sierra Nevada? Il s’agit en fait d’une algue blanc rosé dont la texture rappelle celle de la neige et qui sent le melon d’eau. Le promeneur verra la semelle de ses bottes virer au rouge vif et le bas de ses pantalons garder une jolie teinte rose.