Tomates

Recherchez des plants au feuillage uniforme et bien vert. Évitez les plants portant des feuilles fanées, enroulées, jaunies ou brunes.
Les tomates murissent de l’intérieur vers l’extérieur, tournant au rouge à la toute fin du processus.
Rien ne peut se comparer à une tomate chaude de soleil et fraîchement cueillie.
Les tomates sont faibles en calories et sont une excellente source de vitamine C, de potassium, de bêtacarotène, de calcium, de fer et d’acide folique.
Évitez de réfrigérer les tomates. Des températures inférieures à 15 °C détruisent le fragile équilibre entre les sucres, les acides et les saveurs.
Plantez plusieurs variétés de maturité différente pour récolter des fruits pendant plusieurs semaines.
- Les petites tomates poires font une collation sucrée bonne pour la santé!
Avec plus d 25 000 variétés de tomates, il y en a vraiment pour tous les goûts!

Tomates

Rien ne peut se comparer à une tomate mûrie à point, fraîchement cueillie, encore chaude de soleil et tranchée aussitôt pour garnir plat de service, salades ou sandwich. Ce fruit, à l’apogée des plaisirs estivaux, nous manque terriblement le restant de l’année alors que seules sont disponibles au marché les tomates cultivées commercialement peu goûteuses, peu juteuses et ayant manqué de toute évidence de soins attentionnés. L’anticipation de la récolte débute dès les premiers réchauffements printaniers alors que les plants de tomate font leur apparition en centre jardin.

 

Les grosses tomates Beefsteak sont délicieuses tranchées et en sandwich.

 

La culture des tomates en potager ou en contenant est très facile. Avec quelques notions de base simples vous serez récompensé d’une récolte abondante de tomates plus grosses et plus saines

 

Types de tomates

Il existe une multitude de variétés offrant une diversité de grosseur, de forme, de couleur et de saveur.

 

  • Les petites tomates cerises rouges, jaunes ou oranges sont délicieuses en salade et en collation.  
  •  
  • Les grosses tomates Beefsteak, plus larges que hautes, sont parfaites tranchées ou en sandwich.
  •  
  • Les tomates allongées de type poire ou italiennes sont excellentes en sauces, avec des pâtes ou séchées.
  •  
  • Les tomates globe, rondes et lisses, sont un choix tout indiqué pour l’utilisation dans toutes les recettes, s’adaptant à de multiples usages.  

 

Les variétés patrimoniales présentent des formes et couleurs inusitées tel que blanc, violet, jaune, rouge et vert. On les retrouve de plus en plus aisément au marché. On les utilisera en salade ou tranchées afin de pouvoir apprécier à leur juste valeur leurs particularités et leurs saveurs uniques.

 

Ce n’est pas tout de connaître les types de tomates. Il est aussi utile de se familiariser avec les types de plants de tomates, déterminés ou indéterminés. Bien que ces termes peuvent porter à confusion de prime abord, ils détermineront la façon de tuteurer et de tailler les plants durant la saison. Les plants déterminés atteignent une certaine hauteur puis cessent de croître, produisant tous leurs fruits d’un coup. Les tomates cerises et italiennes font partie de cette catégorie. Les plants indéterminés croissent continuellement et produisent des fruits durant toute la saison. Les tomates Beefsteak et globe font partie de cette catégorie.

 

Essayez les variétés de tomates patrimoniales dans vos salades où leurs couleurs et saveurs uniques seront mises en valeur.

 

1,2,3, partez!

Pour simplifier l’entretien et optimiser les résultats, un peu de préparation s’impose avant la plantation. Choisissez d’abord un site recevant au moins 6 heures de soleil direct par jour, sinon la récolte sera décevante. Portez attention aux arbres lors du choix de l’emplacement: au courant de l’été, à mesure que les feuilles pousseront, feront-ils de l’ombre sur votre plantation? Assurez-vous que le site soit à distance raisonnable du boyau d’arrosage ou des gicleurs automatiques pour pouvoir arroser régulièrement.

 

Quelques semaines avant la plantation, réchauffez le sol en y déroulant un film plastique noir afin d’obtenir une récolte plus hâtive et plus abondante. Tout juste avant la plantation, retirez les débris du sol, ameublissez-le et brisez toute motte plus grosse qu’une pomme. Ajoutez de l’engrais pour un meilleur développement des racines et des plantes en santé.

 

Le choix des plants

Visitez tôt vos centres-jardin au printemps afin d’avoir le plus grand choix de variétés et d’obtenir les plantes les plus saines. La culture des tomates à la maison est très populaire et les plants s’envolent comme des petits pains chauds. En outre, plus tôt vous plantez, plus tôt vous récolterez ! Recherchez des plants au feuillage d’apparence et de couleur uniformes. Évitez les plants qui présentent des feuilles fanées, enroulées, jaunies ou brunes. Portez attention aux tiges afin de vous assurer qu’elles ne sont pas brisées et vérifiez la présence d’insectes sur le plant et sur le sol.

 

Il est tentant de préférer des plants portant déjà des fleurs en croyant obtenir une récolte plus hâtive. Au contraire, les fleurs utilisent l’énergie qui devrait être consacrée à la formation de racines et de tiges robustes. 

 

Sélectionnez des variétés dont la période de maturité varie afin d’obtenir une récolte sur plusieurs semaines. Il existe des variétés hâtives, de mi-saison, de haute saison et tardives et elles ont toutes une place dans les potagers!

 

  • Les variétés hâtives atteignent leur maturité en 45 à 60 jours. Il s’agit d’un choix judicieux pour les jardiniers des régions plus au nord où la saison est courte, ou pour les jardiniers qui attendent avec impatience de mettre un peu d’été à leur menu.
  •  
  • Les variétés de mi-saison atteignent leur maturité en 60 à 69 jours. Les choisir, c’est s’assurer de faire le pont entre les variétés hâtives, plus petites, et les variétés plus tardives et plus grosses.
  •  
  • Les variétés de saison arrivent à maturité en 70 à 79 jours, au moment où l’été atteint son apogée. L’attente est plus longue mais en vaut la peine. Le jardinier patient sera récompensé d’une récolte de tomates délicieuses de bonne grosseur. 
  •  
  • Les variétés tardives sont les dernières à arriver à maturité, soit 77 à 81 jours après la plantation. Ce sont les géantes des livres de record et les lauréates des compétitions et salons agricoles. La récolte n’est pas très volumineuse mais avec des fruits pesant de 400 à 900 grammes, le jeu en vaut définitivement la chandelle!
  •  

Les tomates allongées de type poire ou italiennes sont le type par excellence pour les sauces, les pâtes et pour faire sécher.

 

Compagnonnage

Faites usage de certaines plantes qui profitent du voisinage des tomates, en rehaussent le goût et les protègent des ravageurs tout en favorisant leur croissance.

 

 Les plantes âcres tel que l’oignon, l’ail, la ciboulette et les oeillets d’Inde (tagètes), sont réputées dissuader les insectes.

 

  • Certaines fines herbes comme le basilic, le persil et la menthe rehaussent la saveur des tomates et en augmente aussi la vigueur. Ce sont aussi des accompagnements parfaits en salade et dans les sauces à la récolte. 
  •  
  • La capucine dissuade les pucerons et les aleurodes alors que la bourrache repousse le vers Goliath de la tomate.
  •  

D’un autre côté, certaines plantes ne font pas bon voisinage avec les tomates, soit parce qu’elles inhibent leur croissance ou qu’elles attirent des indésirables.

 

  • Évitez de planter des brassicacées (brocoli, chou, chou-fleur, chou chinois, moutarde, rutabaga, navet, ...) près de vos tomates. L’un et l’autre inhibent leur croissance respective.
  •  
  • Le maïs près des tomates peut attirer des ravageurs s’attaquant aux deux plantes tel que la noctuelle de la tomate.
  •  
  • Des herbes comme le fenouil et l’anneth vont aussi, à maturité, inhiber la croissance des tomates. Elles attirent aussi la noctuelle de la tomate.

 

Plusieurs plantes comestibles qu’on retrouve souvent au potager cohabitent bien avec les tomates, ce qui nous permet d’utiliser l’espace disponible à son plein potentiel!

 

  • Les plants d’épinards, de laitue et d’arugula (roquette ou cresson) demeurent relativement petits et apprécient dans les chaleurs d’été l’ombre des plants de tomate.
  •  
  • Les asperges croissent très tôt en saison et sont récoltées bien avant que les plants de tomate n’atteignent leur plein développement. De plus, la tomate repousse le scarabée de l’asperge.
  •  
  • Les carottes peuvent être semées bien avant la plantation des tomates et elles seront prêtes à récolter avant que les plants de tomates n’aient pris toute leur ampleur.

 

Rien ne se compare à l’anticipation d’une récolte de tomates de jardin bien mûres.

 

Conseils d’entretien

La plantation: Pour développer une système racinaire fort, plantez les tomates dans un trou suffisamment profond pour couvrir la tige jusqu’aux premières feuilles. Espacez les plants d’environ 45 cm pour favoriser une bonne circulation d’air, ce qui gardera le feuillage sec et sans maladies. Même si au premier coup d’oeil cela semble une perte d’espace, les plants en auront amplement besoin pour croître et mûrir. Des plants positionnés trop près les uns des autres produiront moins.

 

Arrosage: Les tomates ont besoin d’un apport d’eau suffisant, ni trop ni trop peu. Gardez le sol humide mais non détrempé et arrosez plus fréquemment durant les périodes sèches. Il est recommandé d’arroser tôt le matin et sous le feuillage pour que les feuilles demeurent sèches et sans maladies. Les tomates cultivées en contenant vont sécher plus rapidement que celles plantées au jardin. Assurez-vous d’arroser plus fréquemment.

 

Paillage – Paillez autour des plants pour conserver l’humidité du sol et limiter l’apparition de mauvaises herbes.

 

Fertilisation: Les tomates préfèrent un engrais équilibré comportant des quantités à peu près égales d’azote, de phosphore et de potassium. Évitez d’utiliser des engrais à pelouse riches en azote qui stimuleront la croissance du feuillage au détriment des fleurs.

 

Les tomates cerises fraîchement cueillies et chaudes de soleil sont tout simplement délicieuses!

 

Taille:  La taille permet d’obtenir des tomates plus grosses, bien que moins nombreuses, en dirigeant l’énergie de la plante vers les fruits plutôt que vers le feuillage. Les plants déterminés (qui produisent tous leurs fruits d’un coup) ne nécessitent aucune taille et retirer des tiges ne fera que diminuer la récolte. Tailler les plants indéterminés est très simple: il suffit de retirer les gourmands qui poussent entre les feuilles et les tiges principales. Il est préférable de tailler lorsque les gourmands sont petits alors qu’on n’a qu’à les pincer avec les doigts. Retirez tous les gourmands dans les premiers 30 cm à la base du plant et sous les premières tiges portant des fruits. Ces feuilles reçoivent très peu de clarté et sont souvent les premières à développer des maladies fongiques. Vous pouvez continuer à retirer des gourmands tout au long de la tige durant la saison, mais évitez de retirer des feuilles d’un plant mature, ce qui exposerait les fruits au plein soleil et pourrait brûler le fruit. On verra alors un jaunissement du fruit du côté exposé au soleil. 

 

 

Tuteurage: Les tomates sont rampantes de nature et nécessitent un support pour en faciliter l’entretien et la récolte ainsi que pour les garder en santé. Les variétés de tomates déterminées peuvent croître jusqu’à 1 à 1,3 mètres alors que les variétés indéterminées peuvent atteindre 2 mètres de hauteur. Plusieurs options s’offrent au jardinier: le tuteurage ou la cage à tomate pour les plants individuels, et les treillis tissés pour supporter plusieurs plants à la fois. Recherchez des tuteurs aussi hauts que la plante à maturité. Attachez lâchement les tiges au support à l’aide de bandelettes de tissu. Un lien trop serré pourrait nuire à la circulation de la sève. Une autre alternative est d’utiliser du grillage pour faire des cages et supports à tomates de la hauteur voulue. Assurez-vous que les mailles soient suffisamment grandes pour y passer la main lors de la récolte!

 

Les treillis tissés ont l’avantage de bien protéger le feuillage tout en facilitant la récolte des fruits matures en comparaison avec les tuteurs et les cages métalliques standards. Pour installer ce type de support, plantez de longs piquets dans le rang à tous les 60 à 90 cm. À mesure que les plants poussent en hauteur, attachez des cordes aux piquets des extrémités et passez-les devant et derrière les piquets intercalaires à l’image d’une trame à tisser en vous assurant de bien supporter de cette manière le haut de la tige des plants. Ajoutez des cordes à chaque poussée de croissance de15 à 20 cm.

 

Attachez les plants aux tuteurs avec des liens souples sans couper ou blesser les tiges.

 

Résolution de problèmes

Nous avons été habitués à imaginer nos tomates bien rondes, sans taches et mûries à point. Toutefois les tomates de jardin sont souvent loin d’être parfaites et peuvent même nous réserver d’étranges suprises.

 

À un moment ou à un autre, le jardinier se verra confronté à des situations curieuses, gracieuseté de la température, du climat, du soleil, de l’arrosage ou des ravageurs. La plupart de ces événements sont difficiles à contrôler mais n’ont qu’un impact esthétique ou temporaire. Il est souvent facile d’y remédier en terminant le mûrissement des tomates à l’intérieur.

 

Perte de fleurs:  Les fleurs des tomates avorteront spontanément lorsque les températures descendent sous la barre des 10 °C la nuit ou montent au-dessus de 35 °C le jour. Rien ne sert de s’affoler: de nouvelles fleurs devraient apparaître lorsque les nuits seront plus chaudes et les journées plus fraîches.

 

Tiges bosselées:  Si vous remarquez des petites bosses qui recouvrent les tiges principales, ne vous en faites pas plus qu’il faut. La tige est couverte de centaines de petits follicules qui deviennent racines lorsque les tiges sont enterrées. Hors du sol ces follicules enflent lorsque les conditions sont très humides, qu’il pleut beaucoup ou que le sol est détrempé. Ça ne nuit aucunement à la plante mais il faut tout de même rester à l’affût d’autres signes de stress comme le dépérissement et le brunissement des feuilles et des retards de croissance.

 

Pelure fendillée:  Lorsque les tomates mûrissent la pelure épaissit et elle devient alors sensible au fendillement. Cette condition est causée par l’absorption d’une grande quantité d’eau par le fruit après un arrosage ou une pluie abondante. La tomate enfle et c’est ce qui cause le déchirement de la pelure. Le désagrément n’est que visuel puisque ni la saveur, ni la texture, ni le goût ne seront affectés. Dépêchez-vous tout de même de les récolter avant que les insectes ne découvrent la brèche et s’y installent. Pour éviter ce genre de problème, mûrissez les tomates à l’intérieur.

 

Cultiver nos propres tomates nous permet de goûter différentes variétés qu’on ne retrouve généralement pas au supermarché.

 

Épaules vertes:  Parfois, une tomate parfaitement mûre restera verte et dure près de la tige. Cette anomalie est causée par des températures très chaudes et une exposition prolongée au soleil, deux facteurs qui inhibent le développement de la couleur rouge. En prévention, protégez les tomates du soleil direct avec un linge ou en terminant le mûrissement à l’intérieur. Les tomates à épaules vertes sont tout à fait comestibles. Retirez simplement les parties vertes avec un couteau.

 

Coups de soleil:  Tout comme nous les tomates sont susceptibles de brûler et de développer des cloques à la suite d’une exposition prolongée au soleil direct. On verra apparaître alors une tache blanchâtre qui causera éventuellement le pourrissement de la tomate. En prévention, protégez les tomates du soleil direct avec un linge, cultivez-les la tête en bas ou terminez le mûrissement à l’intérieur. 

 

Enroulement des feuilles: Lorsque les plants de tomates sont stressés par des hautes températures ou des arrosages inadéquats, les feuilles vont s’enrouler afin de réduire la surface exposée à l’évaporation et de rediriger l’énergie vers les racines. La croissance et la production ne devraient pas en être affectées si on reprend une fréquence d’arrosage adéquate et que les températures rafraîchissent. Si toutefois vous remarquez des veines pourpres sur le revers des feuilles, cela peut être le symptôme d’un virus transmis par des insectes. Dans ce cas il est impératif de retirer le plant du potager pour éviter la propagation.

Ce qu’il faut savoir...

Bienfaits pour la santé:

Les tomates ne sont pas que délicieuses, elles sont aussi bonnes pour vous : faibles en calorie et à haute teneur en vitamine C, en potassium, en bêtacarotène, en calcium, en fer et en acide folique. Des recherches avancent que le lycopène qu’on retrouve dans les tomates et qui leur donne leur belle couleur rouge est un antioxydant puissant aidant à prévenir plusieurs types de cancer, dont celui de la prostate.

 

Choisir ses plants: 

Il est tentant d’acheter des plants portant déjà des fleurs en croyant obtenir une récolte plus hâtive. Au contraire, les fleurs utilisent l’énergie qui devrait être consacrée à la formation de racines et de tiges robustes. Si vous achetez tout de même un plant dont la floraison est débutée, pincez les boutons floraux et les fleurs pour stimuler la croissance. Pour de meilleurs résultats, retirez toutes les fleurs du plant tant que celui-ci n’aura pas atteint au moins 30 cm de hauteur.

 

Mûrissement

Les tomates mûrissent de l’intérieur vers l’extérieur, virant au rouge à la toute fin. Notons qu’à des températures supérieures à 30 °C, cette étape ne se concrétisera pas. En cas de canicule il est donc préférable de cueillir les tomates alors qu’elles sont roses et de les faire mûrir à l’intérieur. En les laissant sur les tiges elles pourraient prendre une coloration jaune orangé.

Les tomates n’ont besoin que de chaleur pour mûrir, et non de soleil. Nul besoin de les déposer sur un rebord de fenêtre ensoleillé! Déposez-les plutôt dans un sac de papier brun, la tige vers le haut. Percez des trous de ventilation dans le sac et entreposez-le à une température de 18 à 21 °C. Le sac emprisonne l’éthylène produit naturellement par les fruits en mûrissement, ce qui accélère d’autant le processus. Vos tomates devraient être parfaitement mûres après 1 à 5 jours de ce traitement, selon leur degré de maturité au moment de la récolte.

 

Conservation et entreposage

Ne mettez pas les tomates au réfrigérateur. Les températures inférieures à 15 °C détruisent l’équilibre fragile entre les sucres, les acides et les saveurs, les laissant molles et sans goût. Déposez-les plutôt à l’abri du soleil direct à la température ambiante.

 

Récolte de fin de saison

Environ un mois avant le premier gel, pincez toutes les fleurs et les gourmands, retirez les petits fruits et ne conservez que les plus gros. Ils auront toute l’énergie et le temps nécessaires pour arriver à leur pleine maturité.