Laitue

La laitue grasse (ou « beurre ») comme la Bibb et la Boston est recherchée pour sa texture douce et beurrée et son goût délicat.
Les laitues frisées et les autres verdures peuvent être récoltées dès qu’elles sont disponibles.
Comme l’azote est indispensable à l’apparition de nouvelles feuilles, il faut fertiliser le sol régulièrement tout au long du cycle végétatif.
La laitue se présente en un si grand nombre de couleurs qu’elle peut très bien servir d’accent décoratif dans un jardin de fleurs.
On pourrait parier que tout potager compte au moins une rangée de laitue frisée. Compacte et facile à cultiver, elle peut être cueillie tout au long de la saison.
De culture facile, la laitue exige également peu d’espace, si bien qu’on peut en faire pousser même dans un endroit très exigu, en bacs, sur le rebord d’une fenêtre, voire dans un jardin vertical. De petits formats sont disponibles dans certains centres-jardin, qu’on peut suspendre au mur.
La laitue romaine est un ingrédient clé de la célèbre salade César.
Espacez les plants en tenant compte de l’espace qu’ils occuperont une fois à maturité, en prévoyant un dégagement suffisant pour circuler entre les rangées.

Quoi de mieux qu’une salade pour vitaminer un repas? Et quoi de mieux que des feuilles de laitue provenant directement du potager pour faire une salade absolument irrésistible? Après avoir goûté aux laitues maison, même les inconditionnels de la vinaigrette riche en calories demanderont peut-être qu’on la serve à part…
 

De culture facile, la laitue exige également peu d’espace, si bien qu’on peut en faire pousser même dans un endroit très exigu, en bacs, sur le rebord d’une fenêtre, voire dans un jardin vertical.C’est aussi la plante par excellence à intercaler entre des plants de plus grande taille, de manière à optimiser l’utilisation de chaque centimètre carré cultivable. Grâce à ses jolies feuilles ourlées et à son magnifique éventail de couleurs allant de toutes les nuances de vert au mauve en passant par le roux, la laitue peut aussi très bien servir d’accent décoratif dans un jardin de fleurs.

 

Des feuilles de laitue provenant directement du potager feront une salade absolument irrésistible.

 

Apparue en Méditerranée il y a plus de quatre millénaires, la laitue va aujourd’hui immanquablement de pair avec la salade, dont elle est la plupart du temps l’ingrédient principal avec lequel tous les autres s’harmonisent. C’est la pierre angulaire d’une multitude de garnitures composées, notamment à sandwiches   pour ne mentionner que le célèbre trio « B.L.T. » de bacon, laitue et tomate. Elle parvient même parfois à détrôner le pain, puisqu’elle peut faire le même travail – soit maintenir tous les ingrédients en place – en offrant en prime des bienfaits pour la santé.
 

La laitue fait partie de la famille des astéracées, à laquelle appartiennent également la marguerite, le tournesol, l’artichaut, l’œillet d’Inde, le chrysanthème, le dahlia et le zinnia. Après des siècles de culture, la laitue d’aujourd’hui existe évidemment dans un nombre incalculable de variétés, chacune ayant un goût, une texture et une couleur qui lui sont propres. La grande famille des laitues se divise cependant en quatre grandes catégories : la laitue pommée, la laitue grasse, la laitue frisée et la laitue romaine.
 

Laitue pommée

La Iceberg est la plus connue des laitues pommées. Ces laitues sont particulièrement aimées pour leur texture croquante et leur goût discret qui ne masque pas celui des autres ingrédients d’une salade. Elles présentent une tête bien dense composée de feuilles vert pâle fermes et croquantes. Comme elles ont besoin d’une longue période de croissance en climat frais, il est préférable de prévoir les récolter au début de l’été ou à l’automne.
 

Il existe une variété, appelée « Summer Crisp », qui résiste assez bien à la chaleur. D’un goût agréablement sucrée, elle est faite d’une grosse pomme gaufrée rappelant la laitue beurre et de feuilles craquantes comme celles de la romaine, sans son amertume. On la trouve sous les noms de batavia ou scarole. Recherchez les variétés Batavia, Batavian, Cherokee, Barbados, Nevada, Anuenue ou Magenta.

 

La laitue Iceberg est la plus connue des laitues pommées.

 

Laitue grasse

La laitue grasse (aussi appelée « laitue beurre » ou « Butterhead »,) comme la Bibb et la Boston est recherchée pour sa texture douce et beurrée et son goût délicat.

 

Ses grandes feuilles extérieures sont tendres et se déclinent en diverses nuances de vert, rouge et bronze. Elle fait de superbes salades, surtout si on l’accompagne d’une vinaigrette légère. Plus pâles parce qu’elles sont protégées du soleil tout au long de la croissance, ses feuilles intérieures sont très prisées. La laitue grasse est de culture particulièrement aisée et peut être plantée du printemps jusqu’à la fin de l’automne. Ses variétés les plus courantes sont la Buttercrunch, la Cassandra, la Fatima, la Tom Thumb, la Ermosa et la Sangria.
 

Laitue frisée

On pourrait parier que tout potager compte au moins une rangée de laitue frisée. Compacte et facile à cultiver, la frisée peut être cueillie tout au long de la saison.

 

D’un goût délicatement sucré, cette laitue aux feuilles ourlées, ondulées ou lobées donne de la personnalité aux sandwichs et salades quels qu’ils soient. Au lieu de former une pomme dense et serrée, la laitue frisée pousse en bouquets compacts composés d’une multitude de feuilles liées à une même tige. On trouve des laitues frisées à feuilles vertes ou rouges, ainsi que la laitue feuille de chêne, dont la couleur va du vert foncé au bronze en passant par le bourgogne et le mauve.
 

Laitue romaine

La laitue romaine, présente de longues feuilles vert foncé fermes et croustillantes, aux côtes juteuses et croquantes, d’un goût piquant teinté d’une légère amertume. Le nom de cette verdure qui constitue le principal ingrédient de la célèbre salade César s’inspire de celui de la ville de Rome. Elle a suffisamment de présence pour soutenir le goût riche du parmesan et des anchois, deux autres ingrédients clés de cette recette connue dans le monde entier. La romaine peut aussi être accompagnée d’une vinaigrette légère et de légumes au goût affirmé, comme les radis et les asperges.

 

Ses plants tolèrent plutôt bien à la chaleur, demeurant encore resplendissants en plein été alors que bien souvent les autres variétés flétrissent. Les variétés le plus souvent retenues sont la Little Gem, la Winter Density (aussi connue sous le nom de Craquerelle du Midi), la Bubbles, la Lobjoits Green, la Valmaine et la Green Towers.
  

1, 2, 3, partez!

La laitue préfère un sol riche en matières organiques qui retiendra l’humidité tout en se drainant aisément. Sa croissance est optimale en plein soleil, mais il lui faut un peu de l’ombre de l’après-midi en périodes de grande chaleur. Lorsque vous décidez de l’endroit où vous planterez vos laitues, évitez de choisir un emplacement pouvant devenir très chaud et sec.
 

La laitue préfère un sol riche en matières organiques qui retiendra l’humidité tout en se drainant aisément.

 

Préparez l’emplacement en retirant tout débris, puis prenez soin d’ameublir le sol et de briser toute motte plus grosse qu’une pomme. Incorporez ensuite suffisamment de compost ou de terre à jardin organique pour assurer une bonne croissance. L’ajout de fumier composté ou de farine de sang procurera un apport additionnel en azote qui nourrira les feuilles.
  

Conseils
La laitue est une culture de climat frais qui donne ses meilleurs résultats lorsque la température se situe entre 7 et 27 degrés Celsius. Elle présente une croissance optimale au printemps et à l’automne, mais elle poussera aussi en période estivale, à condition qu’on la protège du chaud soleil du midi. Plantez vos laitues au printemps, environ un mois avant la dernière gelée, ou encore à l’automne de manière à ce que les plants parviennent à maturité lorsque le temps est plus frais.
 

Semis : Espacez les plants en tenant compte de la taille qu’ils auront une fois parvenus à maturité. Prévoyez un dégagement suffisant pour pouvoir alors circuler entre les rangées. La laitue frisée peut faire l’objet de semis plus serrés si vous prévoyez en récolter régulièrement. Idéalement, faites divers semis aux 10 à 14 jours; vous aurez ainsi des pousses fraîches à votre disposition tout au long de la saison.
 

Arrosage : Comme les racines de la laitue sont peu profondes, elle nécessite des arrosages fréquents mais légers, idéalement chaque matin.

 

Paillage : Il est indispensable d’épandre du paillis afin de maintenir le sol humide, surtout par temps chaud.

 

Engrais : Comme l’azote est essentiel à l’émergence de nouvelles feuilles, il faut incorporer un engrais formulé expressément pour la culture légumière tout au long du cycle de croissance.
 

 

La laitue est une culture de climat frais qui donne ses meilleurs résultats au printemps et à l’automne.

 

Récolte

En règle générale, les laitues romaine et pommée font l’objet d’une seule récolte, au moment où la tête parvient à maturité. La récolte des autres variétés de laitue peut se faire dès que les feuilles sont prêtes à être consommées. On peut alors soit prélever quelques feuilles extérieures en laissant le cœur en place pour permettre l’apparition de nouvelles feuilles, soit couper le pied au complet. crispheads are harvested only once when the heads are fully mature. Other lettuces may be harvested whenever they are large enough to use, either by picking a few leaves from the outside of the plant and leaving the central bud to grow more leaves, or by cutting the entire plant at the base.
 

La récolte de la laitue se fera idéalement le matin, car les feuilles sont alors gorgées d’eau. Plus tard dans la journée, la chaleur et le soleil peuvent provoquer une certaine déshydratation des feuilles, qui risquent alors d’être flétries.
  

Compagnonnage

Tirez parti des plantes dont la proximité profite à la laitue en éloignant les ravageurs tout en en rehaussant le goût et en embellissant le potager. Voici des plantes dont le voisinage est positif pour la laitue.
 

• L’oignon, le poireau, la ciboulette et l’ail augmentent sa résistance aux maladies et éloignent les ravageurs. De plus, comme ces espèces poussent en hauteur, elles n’empiètent pas sur l’espace dévolu aux plants de laitue.
• Le cerfeuil favorise une bonne croissance et rehausse le goût des laitues.
• Certaines herbes aromatiques comme la sauge, la menthe et la mélisse éloignent les ravageurs.
• L’anis, la livèche et la bourrache augmentent sa résistance aux maladies.
L’œillet d’Inde, le géranium, le pétunia et la capucine éloignent les ravageurs tant sur terre que sous terre.
 

Petunias deter pests both above and below ground 

 

La proximité de plusieurs espèces comestibles peut avoir un effet bénéfique sur la croissance de la laitue. Profitez pleinement des avantages que la présence de ces plantes peut offrir pour favoriser la santé et la vigueur de vos plants de laitue.
 

• Le brocoli, les radis, les haricots, les carottes et les betteraves procureront une ombre bienfaisante aux pousses de laitue plus fragiles.
• Le concombre amorcera sa croissance et sa maturation à l’été, une fois que la laitue du printemps aura été cueillie.
• L’aneth procurera l’ombre nécessaire, en plus d’attirer des insectes utiles.
 

Parallèlement, ne plantez pas de chou, de céleri ou de persil à proximité de la laitue, car ils attireraient les ravageurs et ralentiraient sa croissance en plus d’en atténuer le goût.

 

Résolution de problèmes

Montaison : Au fur et à mesure que le plant de laitue atteint sa maturité et que le temps se réchauffe, les fleurs et les graines se préparent à sortir. Cet indice signale habituellement la fin de la vie productive du plant. Il est alors temps de cueillir la laitue et de l’utiliser sur-le-champ, ou de l’entreposer au réfrigérateur.
 

Amertume : La laitue peut développer de l’amertume si l’été est très chaud ou que les plants ont « monté en graine ». Pour l’atténuer, on peut laver les feuilles et les entreposer un jour ou deux au réfrigérateur. Si l’amertume est présente au point de rendre la laitue immangeable, il faut carrément arracher les plants et lancer une nouvelle récolte un peu plus tard en saison.
 

Ce qu’il faut savoir...

Bienfaits pour la santé :

La laitue a une forte teneur en vitamine C, potassium et fibres et une faible valeur énergétique. Plus ses feuilles sont foncées, plus elles sont riches en éléments nutritifs, notamment en bêtacarotène (un antioxydant) et en acide folique (un agent anti-inflammatoire).

 

On dit aussi que la laitue contient des composés chimiques qui favorisent la détente physique, en plus d’avoir un effet relaxant sur les nerfs et de décontracter les muscles en prévision d’un meilleur sommeil.

 

Une question de goût…

De façon générale, plus la laitue a une saveur prononcée, plus la vinaigrette qui l’accompagne doit avoir un goût affirmé.

 

Entreposage :

Conservez la laitue au frais afin d’en prolonger la durée. Si vous devez la réfrigérer quelques jours, enveloppez les feuilles non lavées de pellicule plastique.

 

Évitez d’entreposer la laitue à proximité de fruits en cours de maturation comme des pommes, des poires ou des bananes. Ces fruits émettent de l’éthylène, un gaz qui entraînera un brunissement et une pourriture rapide de la laitue.

 

Préparation :

Juste avant de servir, séparez les feuilles de laitue et rincez-les bien à l’eau froide afin d’éliminer toute poussière ou saleté qui pourrait être dissimulée entre les feuilles. Épongez-les ensuite sur un essuie-tout ou un linge propre, car la vinaigrette adhérera plus aisément à des feuilles bien asséchées. Comme la vinaigrette fait flétrir rapidement les verdures, surtout si leurs feuilles sont délicates, il est préférable de ne l’ajouter que quelques instants avant de servir.

 

Faits amusants :

Au début des années 1920, on a commencé à expédier la laitue d’un bout à l’autre du pays dans des wagons remplis de glace, ce qui lui a valu le surnom de « iceberg ».

 

Autres verdures à salades

La laitue n’est pas la seule verdure à pouvoir être transformée en superbe salade. Si vous recherchez un ingrédient au goût plus affirmé, essayez la roquette, le radicchio ou la mâche.
 

La roquette a des feuilles vert foncé de forme dentelée. Son goût légèrement piquant aux nuances de moutarde s’accommode fort bien de vinaigrettes relevées et d’ingrédients au goût soutenu.
 

Le radicchio (aussi appelé « trévise ») ressemble beaucoup à un chou miniature. De consistance croquante, il présente un goût poivré légèrement amer. Il convient aux vinaigrettes denses et voit son goût particulièrement épanoui lorsqu’on l’atténue d’une touche de miel, de fruits, de noix ou d’agrumes confits. On peut aussi le jumeler à d’autres goûts prononcés comme des fromages, des olives ou de la moutarde. On le mange cru ou sauté. Il faut jeter les feuilles extérieures foncées, qui sont amères.
 

L’endive, l’escarole et la chicorée sont de proches parents du radicchio et présentent d’ailleurs un goût semblable. Ces plants feuillus ou vert pâle et de forme allongée servent aussi à des utilisations similaires. La chicorée a fait son apparition en Amérique du Nord aux débuts de la colonie; ses racines broyées servaient alors de succédané au café.

 

La mâche est en fait une herbe qui déploie des rosettes de feuilles rondes de couleur vert foncé. Son goût de noisette légèrement sucré se marie bien avec divers légumes.