Engrais

Ajoutez un fertilisant liquide ou soluble à l’eau d’arrosage ou simplifiez-vous la vie avec des engrais granulés à dégagement lent!
Les racines ont besoin de phosphore et de potassium pour une saine croissance
Pour un feuillage bien vert et luxuriant, offrez à vos plantes un engrais azoté tôt au printemps et lors des poussées de croissance.
Le potassium (vitamine K), est l’un des trois principaux éléments nutritifs essentiels avec l’azote (N) et le phosphore (P).
Nourrissez vos légumes et ils vous le rendront au centuple!
Le phosphore, lorsqu’appliqué après l’émergence des feuilles, permet d’induire la floraison.
Le secret pour obtenir de belles jardinières débordantes de fleurs éclatantes est la fertilisation hebdomadaire.
Prenez le temps de fertiliser vos fines herbes pour récolter plus d’une cuillère à soupe durant la saison…
Heading: 
Fertilisation

Soyons francs. Parmi les «plaisirs» du jardinage, la fertilisation vient tout juste avant le désherbage, l’arrosage et la taille — on aimerait tant que quelqu’un s’en charge afin de profiter pleinement de notre jardin et s’y reposer… En fait, il est très simple de choisir et d’appliquer le bon mélange de fertilisants une fois qu’on maîtrise quelques notions de base. De plus, en nourrissant vos plantes régulièrement, vous serez recompenses par un magnifique jardin débordant de plantes saines, de floraisons abondantes et de suffisamment de fines herbes et legumes pour nourrir tout le voisinage!

 

Tout comme nous, les plantes ont besoin de certains nutriments pour croître et s’épanouir à leur plein potentiel. Le sol ne peut leur fournir tout ce dont elles ont besoin et les fertilisants agissent comme des multivitamines qui permettent à vos plantes de croître plus vite, en santé, en force et en grosseur.

 

L’achat d’un fertilisant peut tout de même s’avérer source de confusion en raison des informations techniques qui abondent sur les emballage et de la quantité de produits disponibles, plus spécialisés les uns que les autres pour tel ou tel type de plante. Ne désespérez pas! Bien comprendre un fertilisant est plus simple qu’on le croit de prime abord une fois qu’on a bien saisi de quelle façon les trois nutriments principaux (azote, phosphore, potassium) contribuent à la croissance de plantes robustes au feuillage, aux fleurs et aux racines saines

 

Obtenez plus de fruits en utilisant une fertilisant tout-usage.

 

Notions de base

Loin des yeux, loin du coeur: cet adage s’applique bien aux racines, trop souvent oubliées, mais essentielles à l’obtention d’un plant en santé. Un système racinaire bien développé ira chercher l’eau, les minéraux et les nutriments nécessaire à une croissance vigoureuse et au développement d’un système immunitaire fort.

 

Les racines servent aussi d’ancrage au plant et lui permettent de mieux résister aux changements climatiques tels que la sécheresse, la chaleur et le froid. Les racines ont grand besoin de phosphore et de potassium pour croître et se développer. Une nouvelle plante aura besoin d’une dose de chacun de ces nutriments pour bien s’établir et atteindre la maturité. Les plantes bien établies ont aussi besoin de potassium. Il les aide à passer au travers des périodes de chaleur et de sécheresse qui stressent la plante et font travailler les racines très fort. 

 

Une fois les plantes bien établies, les jardiniers ne souhaitent qu’une chose: un feuillage luxuriant ainsi qu’une floraison et une récolte abondantes de fruits et de graines. L’azote est l’élément clé pour obtenir des feuilles saines d’un vert éclatant, des fines herbes en abondance et une pelouse bien fournie. Malheureusement, l’azote est rapidement lessivé dans le sol. Il est donc important de fertiliser moins et plus souvent pour assurer un approvisionnement constant en azote pour la plante, au moment où elle en a besoin.

 

Le phosphore détient le secret pour de grosses fleurs, fournissant l’énergie nécessaire à une floraison abondante. Les vivaces, les arbustes et les arbres bénéficient aussi un ajout de phosphore après l’émergence des premières feuilles au moment où la plante redirige son énergie vers la production de fleurs. Du côté des annuelles les besoins se font sentir tout l’été puisque la floraison s’étend durant toute cette période.

 

Ajouter du phosphore et du potassium au sol à la transplantation stimulera le développement racinaire.

 

Proportions

À l’instar des multi-vitamines, les fertilisants prémélangés contiennent les trois principaux nutriments en différentes proportions adaptées aux besoins des plantes ou des conditions du jardin.

 

Les éléments nutritifs sont listés en ordre alphabétique (azote, phosphore, potassium) et leur abréviation est N-P-K. Les chiffres sur les emballages réfèrent donc à la teneur en pourcentage de chaque élément dans l’engrais.  Les fertilisants tout-usage conviennent à la plupart des plantes dans la plupart des conditions, en comportant généralement chaque élément (N-P-K) en proportions égales. 

 

Les engrais spécialisés comportent des proportions différentes de chaque éléments nutritifs de façon à combler les besoins spécifiques à chaque plante et aux différentes conditions de cultures. Ils sont conçus pour le jardinier qui désire une formulation particulière afin de stimuler le verdissement des plantes et des pelouses – mélanges à haute teneur en azote -, la floraison – haute teneur en phosphore – ou afin de combler les besoins spécifiques de végétaux tels les roses, les violettes africaines, les arbres fruitiers ou toute autre plante cultivée.

 

Types de fertilisants

Les fertilisants sont offerts en différents formats: liquide, granulaire, en bâton ou en comprimés. Chacun offre des avantages différents selon la facilité d’usage et les préférences personnelles. Les fertilisants liquides s’appliquent aisément en les ajoutant à l’eau d’arrosage. On peut les ajouter dans les arrosoirs ou se servir d’un outil conçu à cette fin que l’on attache au boyau d’arrosage ou à un dispositif automatique. Les éléments nutritifs sont assimilables immédiatement par le feuillage ou les racines, assurant un approvisionnement constant facilement dosable. Solubles à l’eau ils se dispersent rapidement dans le sol et doivent être appliqués régulièrement. Étant donnée que leur application est simple, les désagréments sont mineurs. Les fertilisants liquides sont particulièrement appréciés des plantes souffrant de stress lié à la chaleur ou à une carence, leur offrant un «soulagement» instantané. Ils sont aussi tout indiqués pour les plantes d’intérieur. Il est très facile de mesurer la dose et la dilution exacte nécessaire tel que recommandé pour chaque type de plante et format de pot.

 

Il est recommandé d’utiliser moins d’engrais lorsqu’il fait très chaud pour éviter de stimuler la croissance en période de stress.

 

Les fertilisants granulaires sont saupoudrés sur la surface du sol ou de la pelouse, ce qui permet un relâchement immédiat ou graduel des éléments nutritifs selon la formule choisie. Les granules à dégagment lent sont très populaires autant pour les plantes intérieures que pour les aménagements extérieurs. Une option idéale pour le jardinier qui préfère ne pas se soucier du moment adéquat pour fertiliser. Chaque granule est recouvert d’un composé assurant le relâchement graduel des nutriments  dans le sol, permettant à la plante d’absorber les éléments au moment où elle en a le plus besoin au cours de la saison de croissance. Les jardiniers qui préfèrent espacer les applications de fertilisants de plusieurs mois apprécient particulièrement ce type d’engrais. 

 

Les fertilisants sont aussi offerts en bâtons ou en comprimés qui permettent la libération des engrais à des endroits bien précis, ce qui est idéal pour les petits espaces ou les arrangements en contenants. Le dégagement lent des nutriments de façon graduelle au cours de la saison simplifie aussi beaucoup les tâches d’entretien.

 

Le bon moment pour fertiliser

Établir une routine est la meilleure façon de vous assurer d’obtenir des plantes prospères qui croîtront à leur plein potentiel. Les étiquettes que l’on retrouve dans la plupart des plantes que l’on achète comportent toutes les informations relatives à la fréquence de fertilisation. Vous trouverez aussi cette information dans les fiches de chacune des plantes sur ce site Web. Il existe tout de même des règles de bases faciles à suivre pour la plupart des annuelles et des vivaces.

 

Voici les règles d’or concernant la fertilisation des vivaces au jardin. Si la vivace a été plantée au jardin à l’automne, il est préférable d’attendre au printemps suivant que tout danger de gel soit écarté avant de procéder. Pour les vivaces introduites au printemps, il est recommandé d’attendre de 6 à 8 semaines pour laisser le temps aux racines de bien se développer avant de stimuler la croissance du feuillage ou des fleurs. Cessez la fertilisation à la fin d’août pour prévenir la croissance de nouvelles pousses qui pourraient être endommagées par le gel durant l’hiver. 

 

Fertilisez les vivaces, les arbres et les arbustes au printemps après que tout risque de gel soit écarté.

 

Pour la plantation en contenant, en jardinière ou pour les plantes d’intérieur, les fertilisants sont aussi important que le sol. Les plantes fraîchement transplantées dans un sol tout neuf y trouveront tout ce dont elles ont besoin, surtout lorsqu’on utilise un terreau de qualité comportant des éléments fertilisants et de la matière organique. Après deux mois toutefois la plante aura utilisé tous les nutriments disponibles et la fertilisation sera essentielle pour assurer une saine croissance.

  

Les annuelles, les fines herbes et les légumes ont une floraison continue et requièrent donc une fertilisation régulière tout au long de la saison.

 

Même les meilleures intentions ne sont pas garantes des meilleurs résultats et il peut arriver que l’on saute une fertilisation de temps en temps. L’important est de rester alerte et à l’affût des signes que nous envoient nos plantes pour nous faire comprendre qu’elles ont besoin d’engrais. La croissance ralentit, les feuilles sont petites et jaunissent, la floraison est peu abondante ou la plante dépérit? Fertilisez!

Ce qu’il faut savoir...

Au printemps et durant les périodes de croissance active, l’apport d’un engrais riche en azote stimulera l’apparition de nouvelles pousses qui verdiront vos plantes, arbres, arbustes et pelouse. Cherchez une formulation de fertilisant dont le premier chiffre est le plus élevé des trois. Un truc simple pour s’en rappeler : le printemps est la première saison et l’azote est le premier chiffre. Visez haut dès le début du printemps

 

Pour encourager la floraison et obtenir plus de fruits et de légumes, le phosphore est l’élément à prioriser. On l’applique dès que la première poussée de croissance est complétée. Les bourgeons se formant en second après le feuillage, il est facile de se rappeler que pour avoir des fleurs et des fruits en abondance, il faut viser haut pour le deuxième chiffre de la formulation!

 

Alors qu’on prépare une nouvelle aire de plantation, un mélange de phosphore et de potassium ajouté au sol facilitera l’absorption des éléments nutritifs par les racies et stimulera leur croissance en force et en santé. Recherchez un fertilisant contenant très peu d’azote.

 

Évitez d’appliquer un fertilisant azoté jusqu’à ce que les plantes nouvellement transplantées soient bien établies et que leur système racinaire soit suffisamment développé pour supporter leur croissance.

 

Diminuer l’apport de fertilisant en période sèche alors que les plantes sont stressées afin de ne pas les surstimuler. Au contraire, alors que les sols sont humides, augmentez les apports, particulièrement en sol sableux, pour vous assurer que les éléments nutritifs ne soient pas trop dilués. 

 

En général il est recommandé d’utiliser moins de fertilisant à la fois et d’en appliquer plus au besoin. Trop d’éléments fertilisants peut brûler les racines, limitant ainsi leur capacité d’absorption de l’eau et des nutriments. C’est particulièrement vrai pour les plantes d’intérieur qui ont généralement besoin que les fertilisants soient bien dilués.

 

Usez de précautions dans la fertilisation des pelouses et des arbustes à l’approche de la floraison. Les engrais à pelouse sont riches en azote, ce qui stimule la croissance du feuillage au détriment des bourgeons floraux.

 

Les paillis sont très utiles pour conserver l’humidité du sol et prévenir l’apparition des mauvaises herbes mais utilisent l’azote du sol pour leur décomposition. On le constatera si les feuilles jaunissent et si la croissance ralentit. On peut aisément remédier à cela en appliquant un engrais azoté au pied du plant.