Aubergine

Ses magnifiques fleurs couleur lavande et son feuillage fini velours ajoutent à la beauté du potager.

 

L’aubergine mérite sa place au jardin comme à table! Prisée depuis des siècles en cuisines grecque, italienne et turque, c’est toujours un délice qu’on la serve marinée, grillée, rôtie, frite ou farcie. On peut en faire un plat principal, un mets cuisiné, un sauté, une trempette ou un accompagnement, et c’est la vedette des régimes végétariens.

 

L’aubergine présente un goût légèrement amer qui équilibre agréablement toute autre saveur. Elle se marie bien aux ingrédients classiques de la cuisine méditerranéenne comme le basilic, l’origan, la feuille de laurier, le persil et l’ail de même qu’aux fines herbes traditionnellement utilisées en cuisine française comme la sauge, le thym et la marjolaine.

 

Grâce à sa délicate amertume, l’aubergine complète délicieusement tout repas.

 

S’ajoutent à cet atout de jolies fleurs violettes en forme de clochette, un feuillage à texture veloutée et des fruits de couleur mauve foncé qui créent un superbe contraste, et on comprend que l’aubergine confère incontestablement de l’attrait pour le jardinier amateur. On peut en outre la cultiver dans des contenants placés de manière à attirer le regard et à faire ressortir le coloris des autres fleurs.

 

Historique :

Originaire de l’Inde et du Pakistan, l’aubergine est mentionnée à maintes reprises dans les anciens documents sanskrits. Son nom scientifique   Solanum melongena   est d’ailleurs issu de l’arabe. À l’état sauvage, l’aubergine est plutôt épineuse et elle produit de petits fruits blancs et ronds semblables à des œufs (d’où son nom de eggplant, en anglais, qui signifie littéralement « plante à œufs »). Initialement cultivée à des fins médicinales, elle a été modifiée il y a des lustres par les botanistes chinois, qui en ont fait le fruit de forme ovoïde, à peau lisse et violacée que l’on connaît aujourd’hui.

 

Lorsqu’ils l’importent sur le marché européen XVIe siècle, les marchands arabes la présentent comme une potion d’amour. Les Espagnols l’adoptent et la baptisent « pomme d’amour », mais les Européens du Nord sont plutôt du genre à lui faire mauvaise réputation en l’appelant la « pomme des fous », la superstition voulant que sa consommation provoque la démence.

 

Grand adepte de l’horticulture, Thomas Jefferson a rapporté une aubergine dans ses bagages aux États-Unis après en avoir reçue une en cadeau d’un ami, en France. Il en pousse encore de nos jours dans les potagers de sa propriété de Monticello.

 

Même si on la traite généralement comme un légume, l’aubergine est en fait un fruit sur le plan botanique. Elle fait partie de la famille des solanacées, qui comprend notamment la tomate, la pomme de terre et le poivron.

 

Variétés :

La plupart des amateurs de jardinage connaissent l’aubergine courante. Ils ne savent peut-être pas, cependant, qu’on trouve aussi une multitude de variétés anciennes. Ronde et dodue, longue et effilée… l’aubergine peut être aussi minuscule qu’un œuf et aussi grosse qu’un melon!

 

Les variétés à petits fruits, ornementales ou de couleur exotique peuvent être cultivées en contenants décoratifs.

 

En plus de l’aubergine à robe violette ou blanche, on trouve des aubergines de couleur lavande, orange, verte, rose et multicolores. Voyez si votre jardinerie propose certaines variétés anciennes et explorez les possibilités!
 

1, 2, 3, partez!

L’aubergine est la culture d’été par excellence, car elle se plaît quand elle croît entourée de chaleur, d’humidité et de soleil. D’un autre côté, elle est très sensible au froid; il faut donc s’assurer que tout risque de gel est passé avant d’en planter.

 

L’aubergine a de multiples usages, tant en décoration qu’en cuisine. La culture en contenant, en plate-bande, en jardin surélevé ou en pleine terre lui convient parfaitement. Au plus fort de l’été, l’aubergine pousse allègrement, affichant une croissance rapide et une production abondante.

 

Comme elle aime le plein soleil et avoir les pieds au chaud, il faut prendre soin de l’installer dans un endroit qui sera ensoleillé une bonne partie de la journée. Quelques semaines avant la plantation, on peut réchauffer le sol en le couvrant de plastique noir. Cette précaution facilitera la récolte hâtive en plus d’optimiser le rendement des plants.

 

 

Avant la plantation, il faut retirer tout débris et ameublir le sol en brisant toute motte plus grosse qu’une pomme. L’incorporation de 5 à 10 cm de compost ou de terre à jardin organique facilitera la croissance du système racinaire et la santé des plants.

 

Conseils :
Voici quelques conseils très simples qui vous aideront à optimiser votre production et à avoir le plaisir de récolter des aubergines bien fraîches et dodues du mois de juillet jusqu’à l’apparition du temps frais, au début de l’automne.

 

  • Semis : L’aubergine est une plante volumineuse qui a besoin d’espace pour grandir. Il faut laisser au moins deux pieds entre les plants afin d’éviter qu’ils soient trop serrés. On prévoira aussi un dégagement d’au moins trois pieds entre les rangées.
  •  
  • Arrosage : Il faut toujours bien arroser les plants, sinon les fruits seront petits et amers. L’été, on doit arroser régulièrement de manière à garder le sol constamment humide, surtout en période de grande chaleur ou de sécheresse.
  •  
  • Paillage : Il faut épandre du paillis organique (matière biologique déchiquetée) pour réduire l’évaporation de l’humidité et limiter la progression des mauvaises herbes.
  •  
  • Fertilizing:  Apply a fertilizer high in nitrogen about every 4 to 6 weeks during the growing season. Choose a product recommended for vegetables, and follow package directions.
  •  
  • Staking:  Plants are tall and can become heavy with fruit so it’s a good idea to stake them for extra support. You can also use small tomato cages to support the plants.

 

Récolte :

On récolte idéalement l’aubergine lorsqu’elle est jeune et tendre. Sa peau est alors lisse et brillante, et les graines sont encore molles et bien blanches. La récolte hâtive permet de profiter d’aubergines qu’il ne sera pas nécessaire de peler. Si le fruit est trop mûr, la peau devient brunâtre et terne, et la chair prend une texture spongieuse et un goût amer.

 

L’aubergine se présente sous diverses couleurs : violet bien sûr, mais aussi vert, rouge et blanc.

 

La grosseur de l’aubergine n’est pas toujours le meilleur indice de degré de maturation. L’idéal consiste à presser délicatement le fruit avec le pouce. Si celui-ci s’enfonce légèrement mais que la chair reprend sa forme, l’aubergine est prête. Si la chair est très ferme au toucher, il faut laisser le fruit mûrir encore un peu. Et si elle s’affaisse à la pression, c’est qu’il est trop mûr.

 

Utilisez un sécateur pour détacher le fruit du plant, afin d’éviter d’abîmer la tige en la tirant ou la tordant. Gardez au moins un pouce de tige lié au fruit. Malgré les meilleures précautions, l’aubergine ne se conserve pas longtemps. Il faut donc la consommer dans les jours suivant la récolte.

 

Compagnonnage :

Tirez parti des plantes dont la proximité profite aux aubergines en éloignant les ravageurs tout en en rehaussant le goût et en embellissant le potager. Voici des plantes dont le voisinage est positif pour l’aubergine.

 

L’œillet d’Inde, les géraniums et les chrysanthèmes contribuent également à faire fuir des ravageurs.

  • Les haricots facilitent la croissance en engraissant le sol et en protégeant l’aubergine des insectes ravageurs.
  •  
  • Les diverses formes d’oignon, notamment les échalotes, les poireaux et la ciboulette, aident à protéger l’aubergine des ravageurs tout en facilitant sa croissance et rehaussant son goût.
  •  
  • L’estragon, le thym, la menthe quelle que soit la variété, le basilic et l’origan facilitent la culture de l’aubergine en éloignant les ravageurs.
  •  
  • La bourrache, la sarriette et la livèche favorisent son rendement et en rehaussent le goût.
  •  

 

Exotique tant par son goût que par sa texture, l’aubergine se prête à une multitude d’apprêts.

 

Parallèlement, il faudra éviter de planter certaines essences à proximité de l’aubergine, car elles se disputent les mêmes éléments nutritifs et attirent des ravageurs. Voici donc quelques plantes à ne pas semer près des aubergines.

 

 

  • Le fenouil et l’aneth attirent des ravageurs qui tenteront de s’attaquer à l’aubergine.
  •  
  • Le maïs et toutes les cultures crucifères (brocoli, chou, chou-fleur, etc.) ne donnent pas de bons résultats lorsqu’elles voisinent l’aubergine.

 

Plusieurs plantes comestibles qu’on retrouve souvent au potager cohabitent bien avec les tomates, ce qui nous permet d’utiliser le jardin à son plein potentiel! Profitez de l’espace entre les plants et au-dessus pour insérer ces plantes:

 

 

  • Le haricot à rames et les petits pois grimpants profiteront de tout l’espace disponible le long et au-dessus des grands plants d’aubergines.
  •  
  • Les légumes à port bas et les fines herbes (pensons notamment aux haricots nains, aux épinards et au thym) créeront autour des pieds d’aubergine un précieux tapis de verdure qui inhibera la croissance des mauvaises herbes.

Ce qu’il faut savoir...

Bienfaits pour la santé

Naturellement faible en calories et sans gras, l’aubergine est aussi une excellente source de potassium et de fibres.

En cuisine :
Crue, l’aubergine peut présenter une certaine amertume, mais la cuisson permet le plein développement de sa saveur riche et complexe.

Il faut toujours tailler l’aubergine à l’aide d’un couteau en acier inoxydable, car l’acier ordinaire en fera noircir la chair.

 

On recommande souvent de saupoudrer l’aubergine de sel et de laisser reposer 30 minutes avant la cuisson afin de lui faire perdre son amertume et de la faire dégorger, ce qui permet de réduire la quantité d’huile absorbée à la cuisson.

 

Conservation et entreposage
Après la récolte, l’aubergine se conserve de trois à quatre jours au réfrigérateur. Par la suite, la chair peut développer de l’amertume, même si le fruit ne change pas d’apparence.

 

Semis :
De trois à six plants devraient suffire aux besoins d’une famille, sauf si celle-ci est vraiment une grande adepte de l’aubergine. En règle générale, un gros plant en santé produit de quatre à six aubergines.
 

 

Faits amusants :
L’aubergine a donné son nom à une couleur violet sombre semblable à sa peau. Par dérision, on surnomme aussi « aubergines », en France, les agents de régulation de la circulation de Paris, qui portent un uniforme de cette couleur.

 

Une aubergine est composée à près de 95 % d’eau.