Chou-fleur

Le chou-fleur nécessite beaucoup d’espace pour se développer. Espacez les jeunes plants de 45 cm et les rangs de 60 à 90 cm.
Pour un chou-fleur bien blanc, couvrez la tête avec les feuilles larges du bas du plant afin d’empêcher la production de chlorophylle.
Le chou-fleur est riche en vitamines A et C ainsi qu’en potassium, un anti-inflammatoire naturel.
Les variétés pourpres tirent leur couleur de l’anthocyanine, un antioxydant que l’on retrouve dans le chou rouge.
Le broco-fleur est un mélange entre le brocoli et le chou-fleur. Il tient plus de ce dernier mais sa saveur est plus sucrée que celle de ses deux parents.
Les variétés orangées ont une teneur élevée en bêta-carotène, le même composé qui donne aux carottes leur couleur caractéristique.
Le chou-fleur fait partie de la famille des brassicacées comme le brocoli, le chou, les choux de Bruxelles, le kale, le navet et le chou vert.
Recherchez de jeunes plants qui auront le temps de bien s’établir au jardin avant de former leur tête.

 

Une citation fameuse de Mark Twain est à l’effet que « Le chou-fleur n’est rien d’autre qu’un chou ayant bénéficié d’une éducation supérieure. » Il est vrai que le chou-fleur est un descendant du chou sauvage et fut cultivé avec soin pour obtenir une appétissante tête blanche. Mais ce légume offre bien plus que des avantages purement botaniques.  

 

Regorgeant de bienfaits pour la santé, ce légume délicieusement croquant s’adapte à toutes sortes de cuissonsà la vapeur, rôti dans l’huile d’olive, grillé, pilé ou mariné ainsi que braisé dans une sauce au fromage jusqu’à atteindre la perfection. 

 

Originaire de la région méditerranéenne, le chou-fleur fait partie de la famille des brassicacées avec le brocoli, le chou rouge, le chou vert, les choux de Bruxelles, le kale, le navet et le rutabaga. On appelle aussi ces plantes crucifères, en référence à leurs fleurs à quatre pétales en forme de croix

 

La comparaison avec le brocoli est inévitable. Au-delà des différences de couleur et de goût, le port de ces deux plantes est très différent. Le brocoli pousse en hauteur et en largeur, formant des bouquets de petits fleurons. Le chou-fleur, d’un autre côté, forme une tête dense et compacte constituée de bourgeons floraux qui ne se développent pas sur un chou standard.
 

Le chou-fleur est un descendant du chou sauvage qu’on a cultivé avec soin pour développer la tête blanche qu’on lui connaît

 

Types de choux-fleurs:

Nous savons tous que le chou-fleur est blanc... mais l’est-il vraiment? Les variétés que l’on retrouve aujourd’hui offrent des couleurs surprenantes tel que orange, pourpre et vert, qui s’ajoutent à la couleur blanche familière que l’on affectionne déjà. Bien que la couleur varie, la douce saveur de noisette est commune à toutes les variétés.
 

Blanc Les variétés blanches sont les plus communes. Les têtes typiques d’un blanc neigeux se développent ainsi parce qu’on les protège du soleil en les recouvrant avec les grandes feuilles situées à la base et à l’extérieur du plant. Vous pouvez aussi choisir parmi des variétés qui blanchissent naturellement, sinon planifiez d’attacher tôt les feuilles pour vous assurer d’obtenir de belles têtes bien blanches.
 

Orange Ce chou-fleur a été découvert en 1970 dans un marais près de Toronto au Canada. Le secret de cette couleur inusitée repose dans sa teneur en bêta-carotène, le même composé qui donne leur couleur orange caractéristique aux carottes. Ce chou-fleur est doux au goût et plus sucré que les variétés blanches traditionnelles et sa couleur s’accentue à la cuisson. Il nous offre en prime une teneur 25 fois plus élevée en vitamine A que toutes les autres variétés.

 

Pourpre Ce type est une autre variation unique qui ajoute une touche colorée à vos recettes préférées. Il tire sa couleur de l’anthocyanine, un antioxydant similaire à celui qu’on retrouve dans le chou rouge. Son goût est très près de celui des variétés blanches, quoique légèrement plus doux et sucré et sans amertume. Cette couleur est soluble dans l’eau et le chou-fleur pourpre tournera au vert à la cuisson à moins d’ajouter un peu de vinaigre ou de jus de citron pour fixer la couleur.

 

Vert Ces variétés, aussi connues sous le nom de broco-fleurs, ont une tête vert lime de même texture et aussi dense que le chou-fleur classique, mais avec la chlorophylle du brocoli en plus. Cet hybride entre le brocoli et le chou-fleur retient définitivement plus de ce dernier, mais sa saveur est plus sucrée que celle de ses deux parents.

 

En plus du blanc, le chou-fleur peut être pourpre, orange ou vert.

 

1, 2, 3 partez!
Un peu de préparation avant la plantation permettra de simplifier l’entretien et d’obtenir des résultats à la hauteur de vos attentes. Lorsque vous choisissez un emplacement, gardez à l'esprit que le chou-fleur a besoin de 4 à 5 heures de soleil par jour. Evitez les zones qui risquent d’être plus ombragées plus tard en saison en raison du feuillage des arbres.

 

Au contraire de la plupart des plantes potagères, le chou-fleur préfère des sols denses. Vous voudrez donc préparer l’emplacement plus tôt en saison afin de laisser la terre se compacter légèrement avant la plantation. Environ six semaines avant la plantation, enlevez les débris et ameublissez le sol en brisant les mottes qui sont plus grosses qu'une pomme. Ajoutez du compost ou autre matière organique afin d’intégrer des éléments nutritifs pour une croissance saine.
  

Le chou-fleur requière des arrosages réguliers pour garder le sol humide mais non détrempé. Assurez-vous de choisir un emplacement à portée des boyaux d'arrosage ou des arrosoirs à aspersion
 

Conseils d’entretien
Le chou-fleur est un atout indéniable à votre jardin. Avec un minimum de soins vous serez récompensé d’une récolte abondante. Plantez tôt afin qu’il profite des températures fraîches du début de saison pour assurer une récolte estivale avant les grandes chaleurs d’été. Vous pouvez aussi planter à la mi-été pour une récolte automnale.

 

Plantation: Le chou-fleur a besoin d’espace suffisant pour croître. Espacez les jeunes plants de 45 cm et les rangs de 60 à 90 cm afin de pouvoir circuler aisément entre les rangs pour désherber et récolter. Si les plants semblent chétifs et mou à la transplantation, retirez les feuilles du bas et plantez un peu plus creux. Enterrée, la tige deviendra plus solide en poussant. 

 

Arrosage : Les choux-fleurs ont des racines superficielles, il est donc essentiel de garder le sol humide en tout temps. Vérifiez chaque semaine – plus souvent en période chaude, sèche ou venteuse – et irriguez au besoin afin de vous assurer que le sol ne dessèche pas. Si les choux-fleurs manquent d’eau, même durant un court laps de temps, les têtes ne se formeront pas.

 

Paillage : L’addition de 5 à 8 cm de paillis entre les rangs et entre les plants permettra de mieux conserver l’humidité du sol et de diminuer l’émergence de mauvaises herbes. Laissez un espace dégagé autour des tiges. Le paillis permet aussi de garder la température du sol plus fraîche et le développement de têtes de choux-fleurs plus saines.
 

 

Fertilisation: Une fois les plantes bien établies, fertilisez avec un engrais granulaire à dégagement lent à saupoudrer ou avec des applications régulières d’engrais soluble spécialement conçu pour les plantes potagères, que vous ajoutez à l’eau d’arrosage. Suivez bien les instructions sur l’emballage pour de meilleurs résultats.

 

Le chou-fleur doit être blanchi en recouvrant la tête de ses feuilles pour développer une belle tête bien blanche.

 

Récolte

Le chou-fleur demande de 55 à 80 jours pour atteindre sa maturité selon la variété. On le récolte alors que la tête fait environ 15 cm de diamètre, qu’elle est ferme et compacte avec des bourgeons floraux groupés bien serré.

 

Ne retardez pas la récolte dans l’espoir d’obtenir des têtes plus grosses! Lorsqu’on laisse le chou-fleur sur le plant trop longtemps, les sucres se transforment en lignine et les tiges resteront dures et fibreuses, peu importe le temps de cuisson. Les bourgeons floraux peuvent aussi éclore, donnant au chou-fleur un goût amer désagréable.

 

Pour récolter le chou-fleur, il suffit simplement de couper la tête à sa base en conservant quelques feuilles pour la protéger. On peut alors arracher les plants du sol et les déposer dans le compost.

 

Les plantes compagnes
Profitez des plantes qui poussent bien avec le chou-fleur afin d’éloigner les ravageurs, de rehausser sa saveur, de stimuler sa croissance et de produire des plants plus sains. Les plantes suivantes sont de bons choix:

 

Légumes: Certaines plantes comme le céleri, les pommes de terre et les oignons améliorent la saveur du chou-fleur lorsqu’on les plante à proximité. Les betteraves font aussi de bonnes voisines puisqu’elles n’ont besoin que de peu de calcium, au contraire du chou-fleur qui en est friand.

 

Fines herbes: Les herbes aromatiques comme le basilic, l’aneth la menthe, le romarin, la sauge et le thym aident à repousser les ravageurs.

 

Fleurs: Repoussez les pucerons en plantant des oeillets d’Inde (tagètes) à travers les rangs ou détournez leur attention avec des capucines, qu’ils préfèrent largement aux choux-fleurs. Piégez les vers du chou à l’aide de géraniums.

 

Plusieurs plantes comestibles cohabitent bien avec les choux-fleurs, ce qui permet d’utiliser tout l’espace disponible à son plein potentiel. Pourquoi ne pas planter au travers des choux les plantes suivantes :

 

Les épinards, l’aragula et la laitue à feuille restent petits et se comporteront mieux durant les chaleurs d’été s’ils bénéficient de l’ombre rafraîchissante des feuilles de choux-fleurs.

 

Les radis et l’ail accompagnent aussi très bien les choux-fleurs.

 

D’un autre côté, certaines plantes ne font pas bon voisinage avec les choux-fleurs, entrant en compétition avec eux pour les éléments nutritifs et attirant des ravageurs. Assurez-vous de ne pas planter ces végétaux trop près de vos choux-fleurs :

 

Les tomates inhibent la croissance du chou-fleur. Les deux requièrent beaucoup de calcium pour une croissance en santé et entrent en compétition pour cet élément essentiel.

 

Les fraises vont nuire à la croissance et à la saveur du chou-fleur.
 

Les légumineuses, la moutarde et les poivrons sont aussi à éviter.

 


Les choux-fleurs sont prêts à être récoltés lorsque les têtes font environ 15 cm de diamètre.

 

Résolution de problèmes
Les choux-fleurs sont généralement faciles à cultiver, mais il faut tout de même rester à l’affût de problèmes qui pourraient survenir. Si les conditions de culture sont moins qu’idéales, les plantes deviennent stressées et doivent lutter pour croître.

 

Arrêt de croissance / bourgeonnement: Si vous remarquez que la plante et la tête semblent en arrêt de croissance, c’est qu’elles ont probablement subit un stress tel qu’une chaleur excessive, un manque d’eau ou une carence en éléments nutritifs. Pour éviter cette condition, arrosez fréquemment et suffisamment et appliquez des engrais régulièrement. Vous pouvez tout de même consommer ce que vous avez en main, mais une fois que la croissance est arrêtée, il est impossible de renverser le processus.
  

Montaison: Des changements brusques de température et les extrêmes de chaleur ou de froid ainsi qu’un sol desséché peuvent induire la montaison (une floraison hâtive). Comme les températures élevées peuvent accélérer la montaison, demeurez attentifs et récoltez plus tôt au besoin.
  

Amertume: Les choux-fleurs doivent être protégés du soleil pour éviter de développer une saveur amère. En attachant tôt les feuilles pour assurer le blanchiment des plants, on évite ce problème. (Voir l’encadré pour plus de détails)
 

Feuilles au coeur de la tête: Un stress lié à l’arrosage ou à la chaleur peut stimuler la croissance de feuilles au coeur des têtes. Un arrosage et un apport d’engrais réguliers et suffisants contribuent à prévenir ce genre de problème.

Ce qu’il faut savoir...

 

Bienfaits pour la santé:

Le chou-fleur est riche en vitamines A et C et en potassium, un anti-inflammatoire reconnu.
  

Il aide à la prévention de certains cancers, est une bonne source de fibres pour la santé digestive globale, et permet aux systèmes de désintoxication de fonctionner efficacement.


Une demie tasse de chou-fleur ne compte que 15 calories et fournit 40 % des besoins quotidiens en vitamine C.
  

Choix des plantes:
Recherchez de jeunes plants qui pourront s’établir adéquatement avant de former leur tête.

Résistez à la tentation d’acheter des plants plus gros ayant déjà une tête dans l’espoir d’avoir une récolte plus hâtive. Si la plante a déjà débuté la production de bourgeons, elle subira un choc de transplantation et vous n’obtiendrez qu’une petite tête à la récolte.

 

Blanchiment:
À l’abri du soleil, la plante ne produira pas de chlorophylle et la tête demeurera bien blanche. Le goût sera aussi plus doux.
 

Lorsque les têtes atteignent 5 à 8 cm de diamètre, ramenez les feuilles du bas au-dessus et attachez-les avec un lien souple pour ne pas abîmer les feuilles. Assurez-vous de laisser suffisamment d’espace pour que la tête puisse atteindre sa pleine grandeur à maturité, soit 20 à 30 cm.

 

Les variétés pourpres, oranges et vertes ne devraient pas être blanchies, sinon elles ne développeront pas leur couleur unique.

 

Vous pouvez aussi rechercher des variétés qui blanchissent naturellement. Leurs feuilles recouvrent la tête sans que vous n’ayez besoin de les attacher.

 

Récolte:
Récoltez tôt le matin alors que les choux-fleurs sont à leur meilleur.


Faites tremper le fruit de votre récolte pendant 30 minutes dans de l’eau tiède salée additionnée d’un trait de vinaigre. Si des insectes se camouflent dans la plante, ce procédé les fera sortir à coup sûr.

 

Trucs culinaires:
Choisissez avec soin le chaudron dans lequel vous ferez cuire votre chou-fleur. Des composés dans la plante réagissent avec certains métaux et la couleur des fleurons pourrait être affectée. Un chaudron de fer colorera le chou-fleur de brun alors qu’un autre en aluminium leur donnera une teinte jaune ou bleu-vert.
  

Pour vous assurer de conserver la blancheur de votre chou-fleur, ajoutez un peu de jus de citron dans l’eau de cuisson.
  

Conservation et entreposage :
Le chou-fleur se conserve environ deux semaines au réfrigérateur.

 

If you're lucky enough to harvest more cauliflower than you need, it’s easy to freeze for future use. Simply break into bite size clusters of florets, blanch in boiling water for 1 minute, then put under cold running water to stop the cooking process. Drain and freeze on a tray to keep from sticking together before packing in freezer bags.
  

Fait amusant:
Presque tout le chou-fleur cultivé en Amérique du Nord provient de la région de Salinas Valley en Californie.
  

Almost all of the cauliflower grown in the United States is from Salinas Valley, California.