Carottes

Qu’on la serve crue ou cuite, la carotte est un légume polyvalent et toujours pratique.
Les carottes Imperator sont les carottes longues, minces et plutôt coniques que nous retrouvons au supermarché.
Les variétés plus courtes, telle que Nantes, se comportent bien dans un sol lourd.
Les carottes viennent dans une multitude de formes, de tailles et de couleurs.
Presque toutes les carottes cultivées avant le 17e siècle étaient pourpres.
Les variétés les plus courtes s’adaptent bien à la culture en contenant alors que les variétés les plus longues ont besoin d’un sol plus profond.
Vous pouvez débuter la dégustation lorsque les plus petites variétés atteignent environ 1 cm de diamètre et 2,5 cm pour les variétés les plus grosses.
Il est si facile et valorisant de cultiver ses propres carottes de jardin.
Heading: 
Carottes

La carotte arrive au deuxième rang des légumes consommés dans le monde, après la pomme de terre. Voilà qui n’a rien d’étonnant, puisque ce légume-racine remarquable présente une foule de bienfaits pour la santé, en plus de se conserver longtemps et de se prêter à quantités d’apprêts culinaires. La carotte complète parfaitement un repas, on la croque aisément à l’heure de la collation, et même le jardinier amateur réussira à en cultiver.

 

La carotte sauvage produit une fleur qui évoque si bien la dentelle que les Anglais l’ont d’abord baptisée « dentelle-de-la reine-Anne ».

 

Histoire:

La carotte sauvage est originaire d’Afghanistan et elle est parente avec la dauce carotte, appelée en anglais « dentelle-de-la-reine-Anne ». Contrairement à la longue carotte sucrée de couleur orange consommée couramment nos jours, cette première carotte était plutôt petite et coriace, sorte de racine amère de couleur jaune ou mauve profond.

 

D’abord recherchée pour ses graines et ses feuilles odorantes, la carotte sauvage a été transportée par les caravaniers en Asie, puis vers l’Afrique et l’Europe. Cultivée durant des siècles, elle a donné lieu à l’émergence de nouvelles variétés, plus grosses, plus sucrées et plus colorées. La carotte orange universellement connue aujourd’hui est le résultat d’un croisement entre une carotte jaune et une carotte rouge, fait par les Hollandais.

 

Variétés :

La culture de la carotte est une excellente façon de découvrir des variétés inusitées qui existent dans un nombre incroyable de couleurs, formes et formats. Allant du mauve au rouge foncé en passant par l’orange vif, le jaune pâle et même le blanc, la carotte est parfois longue, conique et effilée, parfois petite et costaude, voire ronde et compacte.

 

Les carottes existent dans un éventail étonnant de formes, couleurs et formats.

 

Il existe des centaines de variétés de carottes. On les répartit cependant généralement en quatre grandes familles, établies en fonction du sol qu’elles exigent. En règle générale, plus on veut une carotte longue et tendre, plus il lui faut un sol meuble et sablonneux. Voici donc ces quatre familles, présentées dans l’ordre de leur capacité d’adaptation à une terre lourde.

 

La carotte Imperator est notre classique du supermarché. Longue et fine, elle mesure généralement de 8 à 11 pouces de longueur et présente beaucoup de saveur et de tendreté. C’est la carotte passe-partout qui convient à la cuisson, aux salades et à l’assiette de crudités. Elle s’épanouit à merveille dans un sol sableux profond. Elle se conserve bien après la récolte.

 

La carotte nantaise est une variété ancienne de la Bretagne. D’un goût plus doux et subtil que les autres carottes, il s’agit d’une racine rouge orangé à la fois tendre et croquante mais pas du tout effilée comme on s’y attendrait. Elle présente plutôt une forme cylindrique d’environ sept pouces de longueur. Cueillie jeune, la carotte nantaise se reconnaît à sa tendreté et à son goût discret, qui devient plus sucré quand elle mûrit. Par sa forte teneur en sucre, elle convient parfaitement à l’heure de collation et à la transformation en jus. Elle pousse aisément dans une bonne diversité de climats, préférant toutefois les loams fertiles et sableux. Après la cueillette, elle se conserve moins aisément que les autres variétés, mais il est heureusement possible de la faire congeler.

 

Recherchez les variétés anciennes, qui donneront une touche de couleur et d’inédit à vos plats et salades.

 

La carotte Danvers correspond à la carotte américaine par excellence. Son histoire remonte à 1871, année de son élaboration à Danvers (Massachusetts) en vue de sa culture dans les terres dures et caillouteuses de Nouvelle-Angleterre. Cette racine courte et élargie au collet ne fait que six à huit pouces de longueur. Idéale en cuisine, elle est riche en fibres, faible en sucres et forte en goût! Le plus souvent orange, elle existe aussi en variantes mauve, jaune et blanche, ce qui permet d’ajouter une touche de couleur et d’inédit à toute recette. On la plante idéalement tôt au printemps ou à la fin de l’été. La Danvers a de belles qualités de conservation qui lui permettront d’accompagner vos hivers.

 

La carotte Chantenay nous est arrivée de France et elle est devenue la préférée des jardiniers amateurs. Cette carotte à large collet mesure de cinq à six pouces de longueur et se termine par un bout arrondi. Croquante et très sucrée, elle a une pelure si mince qu’il n’est pas nécessaire de la peler avant consommation. Lorsque le sol rafraîchit, cette racine prend un goût de plus en plus sucré, ce qui la rend encore plus délicieuse à l’automne. La Chantenay s’accommode bien d’un sol lourd.

 

De nos jours, le jardinier amateur peut choisir parmi une quantité innombrable de nouvelles variétés. Mentionnons par exemple la carotte miniature, une nouvelle carotte ronde et courte en forme de radis, la carotte marron au cœur orange, à la peau mauve foncé et au goût de pomme sucrée, ou encore la douce carotte Planet, qui convient aux semis printaniers. Passez à votre jardinerie pour vous faire conseiller sur les variétés qui conviennent le mieux à votre région.

 

1, 2, 3, partez!

La carotte est un légume robuste et de culture facile. Comme la plupart des légumes-racines, elle préfère croître en climat frais, si bien que le printemps et l’automne sont ses saisons de prédilection. Lorsque vous décidez de l’endroit où vous planterez la carotte, rappelez-vous qu’il lui faut au moins six heures de soleil par jour. Comme les carottes doivent être arrosées régulièrement, assurez-vous que le tuyau d’arrosage ou le gicleur peut atteindre la parcelle choisie.

 

Comme la croissance de la carotte se fait essentiellement en sous-sol, il est important de bien préparer la terre. On lui offrira idéalement un sol meuble et profond. La présence d’obstacles, comme des pierres ou un entassement de sol, peut entraîner la formation de carottes fourchues. Prenez donc soin d’ameublir le sol et de briser les mottes. Incorporez ensuite suffisamment de compost pour créer une planche de culture dont la profondeur convient à la variété retenue.

 

 

Pour avoir des carottes bien droites et de longueur suffisante, il faut leur offrir un sol meuble et profond.

 

Si vous faites des semis en contenants, préférez les racines plus courtes, comme la Danvers et la Chantenay. Si vous cultivez en plateforme surélevée, choisissez plutôt la carotte Imperator ou la nantaise.

 

Conseils :

Il est préférable de planter la carotte aussi tôt que possible en saison (une fois le risque de gel passé), afin qu’elle ait le temps de s’installer avant la chaleur de l’été. On peut aussi la planter à la fin de l’été, pour la récolter à l’automne.

 

Semis : Semez vos carottes en rangées de 12 pouces de largeur, en espaçant chaque plant de 3 pouces afin qu’ils ne soient pas trop serrées. Prévoyez un dégagement d’au moins deux pieds entre chaque rangée pour faciliter le désherbage et la récolte.

 

Arrosage : Les carottes poussent beaucoup mieux lorsque le sol reste humide. En période sèche, arrosez-les une fois par semaine en laissant l’eau pénétrer profondément dans le sol afin qu’elle parvienne bien jusqu’au bout de la racine au lieu de n’en humecter que les premiers pouces.

 

Paillage : Recouvrez la base des plants d’une épaisse couche de paillis afin que les racines gardent leur fraîcheur et leur humidité. Lorsque la saison tire à sa fin et que les gelées approchent, vous pouvez prolonger la saison de récolte en isolant les rangées avec de la paille. Vous empêcherez ainsi le sol de geler.

 

Engrais : Les carottes n’ont pas besoin d’engrais. En fait, un apport trop élevé en engrais azoté peut faire épaissir la pelure et entraîner une poussée de feuilles (appelées « fanes ») excessive.

 

Récolte :

Selon la variété, la carotte atteint sa maturité en 60 à 80 jours. On peut cependant en faire la récolte bien avant. Les variétés petit format peuvent en effet être consommées dès qu’elles atteignent environ ½ pouce de diamètre. Dans le cas des plus grosses, il faut attendre qu’elles fassent environ 1 pouce de diamètre. La racine est bien sûr souterraine, mais le collet qui émergera du sol aidera à évaluer la taille atteinte.

 

C’est la bêtacarotène qui donne sa couleur orangée à la carotte.

 

Dans les régions où les hivers sont généralement chauds et où le sol ne gèle pas complètement, les carottes ensemencées tardivement peuvent être laissées dans le sol et récoltées au fur et à mesure des besoins. Dans les régions où les hivers sont généralement froids, on essaiera de retarder la récolte au maximum, car le froid rend la carotte encore plus sucrée.

 

Compagnonnage :

Tirez parti des plantes dont la proximité profite aux carottes en éloignant les ravageurs tout en en rehaussant le goût et en embellissant le potager. Voici des plantes dont le voisinage est positif pour la carotte.

  •      - L’oignon, l’échalote, le poireau et la ciboulette aident à protéger la carotte des ravageurs tout en favorisant sa croissance et en en rehaussant le goût.
  •      - Les haricots facilitent sa croissance.
  •      - Les petits pois et les radis contribuent à en améliorer le goût.
  •      - Certaines herbes aromatiques, comme le romarin, le persil et la sauge, contribuent à éloigner les insectes.  Steer clear of planting any of the following too close to carrots:
  •      - Parallèlement, il faudra éviter de planter certaines essences à proximité des carottes, car elles se disputent les mêmes éléments nutritifs et attirent des ravageurs. Voici donc quelques plantes à ne pas semer près des carottes.
  •      - Comme l’aneth et l’anis font concurrence aux carottes, ils peuvent en entraver la croissance.
  •      - Le panais peut attirer des ravageurs qui pourront aussi s’en prendre aux carottes.
  •      - La tomate peut freiner la croissance des carottes; cependant, elle peut profiter de la proximité des carottes.
  •      - Plusieurs espèces comestibles peuvent aisément croître dans un terrain occupé par des carottes, ce qui permet de maximiser l’utilisation de l’espace. On peut par exemple intercaler des plants des espèces suivantes parmi les pousses de carotte :
  •      - Compte tenu de leur forme, la laitue et l’oignon peuvent être semés tout près des plants de carotte. Dans un tel cas, la carotte puise ses nutriments dans la profondeur du sol tout en procurant une ombre bienfaisante à la laitue.
  •      - La formation des racines de radis se fait plus rapidement que celle des carottes, et en plus ceux-ci peuvent être récoltés avant que la carotte ait besoin de l’espace qu’ils occupent.
  •  

Il a été démontré que la consommation de deux carottes par jour permettait de réduire de 10 à 20 % le taux de cholestérol.

 

Résolution de problèmes :

La culture de la carotte nécessite généralement peu d’entretien et elle entraîne peu de problèmes. À la récolte, la principale surprise est essentiellement liée au fait que l’apparence de certaines carottes ne leur permettrait pas de répondre aux critères généralement reconnus dans le commerce.

 

Quand on récolte une carotte fourchue ou de forme bizarre, c’est généralement parce que le sol était trop lourd ou caillouteux : la croissance a ainsi été entravée. Heureusement, une telle carotte reste parfaitement comestible, même si elle est moins jolie à regarder et plus difficile à nettoyer.

 

Quand on trouve des carottes fusiformes ou encore anormalement massives, c’est probablement parce que la température du sol a été trop élevée ou trop basse pour permettre une croissance optimale. Il faut prendre soin de planter les carottes assez tôt mais une fois le risque de gel passé, en plus de bien recouvrir les rangées de paillis afin de toujours maintenir la fraîcheur du sol malgré la chaleur de l’été.

 

La présence de fente ou de fendillement sur la longueur de la carotte est signe que l’humidité du sol n’a pas été uniforme. En recouvrant les rangées de paillis et en les arrosant régulièrement, on réglera le problème.

Ce qu’il faut savoir...

Bienfaits pour la santé

Les carottes présentent une forte teneur en bêtacarotène, un antioxydant. Cet élément nutritif tire d’ailleurs son nom de la carotte, à laquelle il confère sa couleur orangée. La carotte contient d’autres nutriments qui aident à prévenir le cancer et qui procurent des bienfaits sur le plan cardiovasculaire.

 

Il est vrai que les carottes sont bonnes pour les yeux : une portion de ½ tasse (125 ml) de carottes cuites contient quatre fois l’apport quotidien recommandé en vitamine A, une vitamine reconnue pour améliorer la vision.

 

Il a été démontré que la consommation de deux carottes par jour permettait de réduire de 10 à 20 % le taux de cholestérol.

 

La carotte en cuisine :

Crue, la carotte est naturellement sucrée. Cependant, une cuisson légère fait ressortir davantage son goût sucré. La carotte fait partie des rares légumes à ne perdre que bien peu de valeur nutritive à la cuisson. Elle fait grimper la valeur nutritionnelle des plats mijotés et des salades, en plus d’être indispensable dans la préparation d’un bon bouillon.

 

On réduira le temps de cuisson nécessaire tout en intensifiant la saveur des carottes en les faisant brunir légèrement afin de déclencher le processus de cuisson. Après les avoir fait rissoler, il faut s’assurer de leur procurer l’humidité nécessaire pour que la cuisson s’achève. On pourra pour ce faire les cuire à couvert afin de récupérer la vapeur qui s’échappe naturellement, ou encore ajouter un peu d’eau dans la casserole.

 

La carotte se marie bien avec des plantes aromatiques comme l’ail et le gingembre, de même qu’avec diverses fines herbes (menthe, coriandre, estragon et ciboulette) et les saveurs d’agrume (citron jaune et limette). Essayez aussi de la jumeler au goût acidulé de divers vinaigres ou jus acides, ou encore de l’accompagner de notes salées (olives, câpres ou anchois), de rehausser le tout de piment rouge ou frais ou de l’édulcorer avec de la sauce hoisin, de la cassonade ou du sirop d’érable.

 

Conservation et entreposage :

En pleine terre, les carottes resteront fraîches durant des mois, même une fois leurs feuilles détruites par le gel.

 

La carotte est un légume résistant qui peut se conserver de trois à quatre mois dans de bonnes conditions d’entreposage. On doit d’abord retirer et jeter les fanes et laisser la carotte sécher à l’air libre toute la nuit afin de stopper sa croissance. On l’emballe ensuite soigneusement avant de la déposer dans la partie la plus froide du réfrigérateur afin de minimiser les pertes d’humidité et de préserver la fraîcheur.

 

Évitez de ranger les carottes à proximité de certains fruits et légumes, notamment les pommes, les poires et les oignons. Ceux-ci dégagent un gaz, l’éthylène, qui peut provoquer un goût amer et l’apparition de fines racines sur la pelure de la carotte.

 

 

Faits amusants :

C’est un fait : vous obtiendrez un teint jaune orange si vous mangez trop de carottes. Mais n’ayez crainte : vous devrez vraiment en manger BEAUCOUP pour que cela vous arrive.

 

Le record de poids a été atteint par une carotte pesant un peu moins de 19 livres (8,6 kg) — plus précisément 18,985 livres. Elle a été récoltée en Alaska en 1998.